l'historique

 

créée le 18 décembre 1887 

l'Amicale COLBERT de Tourcoing a pour objet de: - Réunir les élèves anciens et actuels, fréquentant, ou ayant fréquenté les Lycées, professionnel et général, ainsi que leurs sympathisants. - favoriser les contacts entre anciens de la même promotion de façon ponctuelle. - entretenir les liens inter-promotion aux plans convivial ou professionnel. - fournir des contacts dans le monde de l'entreprise, forums, salons, adresses. - organiser des activités sportives ou culturelles de façon permanente - et nous sommes ouverts à toutes vos suggestions


naissance COMMENT EST NEE L’AMICALE Le 18 décembre1887, Monsieur DEMOLON, alors Directeur de l’école de la rue de Gand, réunit pour la première fois quelques anciens élèves afin de fonder une Association amicale. Ils sont 23.
Un projet de statut est préparé, et les choses vont très vite. Le même jour l’Amicale est fondée.
Nous ne pouvons mieux faire que de rappeler ici un extrait du compte-rendu de cette première réunion…
« L’an mil huit cent quatre-vingt-sept, le dimanche 18 décembre, les Anciens Elèves de l’Ecole primaire supérieure de Tourcoing, réunis en assemblée, ont fondé une Association amicale dite : Société amicale des Anciens Elèves de l’Ecole de la rue de Gand.
Les membres fondateurs sont : Paul BEULQUE, Louis BROCHART, Louis BRUNIN, Félix CLEMENT, Louis CARUEL, Alphonse CHIRIAUX, Eugène COURTOIS, Edmond CUVELIER, Gustave DESROUSSEAUX, Victor DEMAY, Louis DUHAMEL, Désiré DEVALET, Henri DEMAY, Alcide DAILLET, Léon DECOSTERE, Pierre FOURLEGNIE, Gaston FOURLEGNIE, Pierre LAMARQUE, Georges LEPLAT, Edouard PARIS, Félix VANTHEEMST, Louis WICART, Amand WAGNON … »
1.1. Un Président inamovible
L’article 4 charge la Commission de former le bureau : Amand WAGNON est élu président. Il remplira ses fonctions pendant 55 ans, jusqu’en1942, année de sa disparition. Un texte écrit en 1932, par les secrétaires généraux Victor VANHONACKER et Pierre LIARD disait ceci :
« Notre Association, depuis sa fondation déjà lointaine- elle remonte à 45 ans- n'a encore eu à sa tête qu'un seul et même Président, le camarade Amand WAGNON. Le fait vaut la peine d'être relevé car il honore, tout à la fois, celui qui a su si bien mériter notre confiance, et nous-mêmes Colbertistes qui avons ainsi donné une preuve de notre sagesse et de notre clairvoyance. De notre sagesse, parce que les changements de gouvernements ne sont pas toujours profitables; de notre clairvoyance, parce que s'il eût été possible de trouver parmi nous plus d'un qui fût digne de notre estime, nous n'en eussions certes point trouvé de plus digne. Notre premier Directeur le rappela un jour en parlant de notre Président WAGNON, à qui nous avons conféré l'inamovibilité de fait, sinon de droit:"C'est que, disait-il, votre camarade, par ses qualités, par son accueillante simplicité et sa bonhomie, est l'homme le plus représentatif du caractère tourquennois. ». Amand WAGNON est né à Tourcoing le 16 janvier 1868. 
Après ses études primaires, aux écoles communales d'alors, il entra à "Colbert" la première année de l'ouverture de l'Ecole (1881-1882). 
En 1884, il fut présenté à l'Ecole Normale d'instituteurs, fut reçu dans de bonnes conditions et en sortit même, muni du Brevet supérieur et du Diplôme de maître de gymnastique. Pour son entrée à l'Ecole normale, il reçut de la ville une médaille d'argent grand module (produit du sou des Ecoles laïques). A sa sortie, en 1887, il exerça à Mouvaux pendant deux années, puis il fut nommé à Tourcoing en 1889 (école de la rue du Calvaire).
c'est là que, durant 36 ans, il s'adonna avec ce qu'il avait de force, de cœur et d'âme à l'instruction et à l'éducation des enfants de notre ville. De son long passage dans cette école, il laissa chez les anciens élèves le meilleur souvenir. En 1920, ses chefs l'ont récompensé en le nommant Officier de l'Instruction publique. Ses fonctions d'instituteur ne s'arrêtent pas seulement à sa classe. Avant 20 ans, il s'intéressait déjà aux œuvres post-scolaires naissantes, œuvres qu'il n'abandonna plus et qui accaparèrent tous ses loisirs.
C’est ainsi qu'il devint Président de l'Amicale Colbert, Président de la Fédération des Amicales de Tourcoing et de la Fédération intercantonale. Il fait aussi partie de l'Union du Comité des Amicales laïques du Nord, du Bureau de l'Union Post-Scolaire de Tourcoing, du Conseil de perfectionnement de l'Institut Colbert, de la Société d'enseignement professionnel, de la Caisse des Ecoles de la Ville, de la Délégation cantonale et il assure en outre d'autres fonctions dans des sociétés diverses où - comme partout- il ne cherche qu'à se rendre utile.
Aussi peut-on dire de notre Président: "que toute sa vie a été faite de services rendus à l'Enseignement, à la Laïcité de nos œuvres, aux camarades et au bien de nos Ecoles et de nos Amicales".


créée le 18 décembre 1887 
l'Amicale COLBERT de Tourcoing a pour objet de:
- Réunir les élèves anciens et actuels, fréquentant, ou ayant fréquenté les Lycées, professionnel et général, ainsi que leurs sympathisants.
- favoriser les contacts entre anciens de la même promotion de façon ponctuelle.
- entretenir les liens inter-promotion aux plans convivial ou professionnel.
- fournir des contacts dans le monde de l'entreprise, forums, salons, adresses.
- organiser des activités sportives ou culturelles de façon permanente
- et nous sommes ouverts à toutes vos suggestions



 
 

naissance

COMMENT EST NEE L’AMICALE
Le 18 décembre1887, Monsieur DEMOLON, alors Directeur de l’école de la rue de Gand, réunit pour la première fois quelques anciens élèves afin de fonder une Association amicale. Ils sont 23.

Un projet de statut est préparé, et les choses vont très vite. Le même jour l’Amicale est fondée.

Nous ne pouvons mieux faire que de rappeler ici un extrait du compte-rendu de cette première réunion…

« L’an mil huit cent quatre-vingt-sept, le dimanche 18 décembre, les Anciens Elèves de l’Ecole primaire supérieure de Tourcoing, réunis en assemblée, ont fondé une Association amicale dite : Société amicale des Anciens Elèves de l’Ecole de la rue de Gand.

Les membres fondateurs sont : Paul BEULQUE, Louis BROCHART, Louis BRUNIN, Félix CLEMENT, Louis CARUEL, Alphonse CHIRIAUX, Eugène COURTOIS, Edmond CUVELIER, Gustave DESROUSSEAUX, Victor DEMAY, Louis DUHAMEL, Désiré DEVALET, Henri DEMAY, Alcide DAILLET, Léon DECOSTERE, Pierre FOURLEGNIE, Gaston FOURLEGNIE, Pierre LAMARQUE, Georges LEPLAT, Edouard PARIS, Félix VANTHEEMST, Louis WICART, Amand WAGNON … »

1.1. Un Président inamovible

L’article 4 charge la Commission de former le bureau : Amand WAGNON est élu président. Il remplira ses fonctions pendant 55 ans, jusqu’en1942, année de sa disparition. Un texte écrit en 1932, par les secrétaires généraux Victor VANHONACKER et Pierre LIARD disait ceci :

« Notre Association, depuis sa fondation déjà lointaine- elle remonte à 45 ans- n'a encore eu à sa tête qu'un seul et même Président, le camarade Amand WAGNON. Le fait vaut la peine d'être relevé car il honore, tout à la fois, celui qui a su si bien mériter notre confiance, et nous-mêmes Colbertistes qui avons ainsi donné une preuve de notre sagesse et de notre clairvoyance. De notre sagesse, parce que les changements de gouvernements ne sont pas toujours profitables; de notre clairvoyance, parce que s'il eût été possible de trouver parmi nous plus d'un qui fût digne de notre estime, nous n'en eussions certes point trouvé de plus digne. Notre premier Directeur le rappela un jour en parlant de notre Président WAGNON, à qui nous avons conféré l'inamovibilité de fait, sinon de droit:"C'est que, disait-il, votre camarade, par ses qualités, par son accueillante simplicité et sa bonhomie, est l'homme le plus représentatif du caractère tourquennois. ». Amand WAGNON est né à Tourcoing le 16 janvier 1868. 

Après ses études primaires, aux écoles communales d'alors, il entra à "Colbert" la première année de l'ouverture de l'Ecole (1881-1882). 

En 1884, il fut présenté à l'Ecole Normale d'instituteurs, fut reçu dans de bonnes conditions et en sortit même, muni du Brevet supérieur et du Diplôme de maître de gymnastique. Pour son entrée à l'Ecole normale, il reçut de la ville une médaille d'argent grand module (produit du sou des Ecoles laïques). A sa sortie, en 1887, il exerça à Mouvaux pendant deux années, puis il fut nommé à Tourcoing en 1889 (école de la rue du Calvaire).

c'est là que, durant 36 ans, il s'adonna avec ce qu'il avait de force, de cœur et d'âme à l'instruction et à l'éducation des enfants de notre ville. De son long passage dans cette école, il laissa chez les anciens élèves le meilleur souvenir. En 1920, ses chefs l'ont récompensé en le nommant Officier de l'Instruction publique. Ses fonctions d'instituteur ne s'arrêtent pas seulement à sa classe. Avant 20 ans, il s'intéressait déjà aux œuvres post-scolaires naissantes, œuvres qu'il n'abandonna plus et qui accaparèrent tous ses loisirs.

C’est ainsi qu'il devint Président de l'Amicale Colbert, Président de la Fédération des Amicales de Tourcoing et de la Fédération intercantonale. Il fait aussi partie de l'Union du Comité des Amicales laïques du Nord, du Bureau de l'Union Post-Scolaire de Tourcoing, du Conseil de perfectionnement de l'Institut Colbert, de la Société d'enseignement professionnel, de la Caisse des Ecoles de la Ville, de la Délégation cantonale et il assure en outre d'autres fonctions dans des sociétés diverses où - comme partout- il ne cherche qu'à se rendre utile.

Aussi peut-on dire de notre Président: "que toute sa vie a été faite de services rendus à l'Enseignement, à la Laïcité de nos œuvres, aux camarades et au bien de nos Ecoles et de nos Amicales".

+